La Belle au bois dormant et le soulier de vair

souliers
Tiré de SusanAfter60.com

Le soulier de vair

Je suis convaincue que notre chère princesse endormie aurait craqué pour ces magnifiques escarpins de suède, même si elles les avait vus en rêve! 
En tout cas, hier quand ces « Blue Suede Shoes » me sont tombés sous les yeux, je suis immédiatement tombée sous le charme. Tout de suite, j’ai eu envie de me les procurer!
La couleur est superbe, le matériau (suède) et le style un peu flyé m’enchantent! Sans compter que la hauteur du talon me convient.
Ces chaussures risquent de ne pas être disponibles au Québec. C’est un modèle que Susan Street nous a présenté sur sa page Facebook (SusanAfter60).
Elle mentionnait qu’on pouvait les retrouver sur le site de Nine West/In Style.  Je suis allée voir mais je ne les ai pas vus.

Je pense qu’il y a moyen de dénicher quelque chose d’approchant en fouillant sur des sites de chaussures québécois.

Si vous les trouvez quelque part, faites-moi signe.

Faire des folies?

Vous arrive-t-il de vous « payer la traite » parfois?  Du genre: acheter des chaussures hors de prix, ou vraiment typées comme celles ci-haut.  Du genre:  « J’ai rien qui va avec mais, eille!  Je les veux quand même.  J‘trouverai bien quelque chose à mettre avec! »

Ou ce chapeau un peu fou, orné d’une ou de plusieurs énormes fleurs de tissu ou de plumes extravagantes… qui évidemment ne complètera aucune de vos tenues même les plus excentriques, juste pour le plaisir de vous trouvez belle devant le miroir?

En général, mes amies et connaissances sont « raisonnables » quand vient le temps de magasiner, de s’acheter un vêtement, une ceinture ou un sac à main.

Et puis, il ne faut pas se le cacher:  en mûrissant, en franchissant le cap des 50 ou 60 ans (et que dire du 70 ans!), on adhère trop facilement au message sociétal sous-jacent qui veut qu’on devienne invisible, couleur de muraille, « drabe ».

Comme si passé le cap du demi-siècle, il faudrait que nous cessions de faire des « folies », de nous habiller de couleurs voyantes, de vêtements ajustés, d’ourler nos lèvres d’un rouge vif ou de nous faire des yeux « charbonneux »…

Pas de mèche bleue ou rose dans nos cheveux noirs, gris ou blancs.

Sommes-nous trop sages?

Alors voilà, la discussion est lancée et si vous avez envie d’y mettre votre grain de sel, allez-y fort.

Il est pour nous, pour vous, pour elles ce blogue.

(N.B.:  Texte originel publié le 29 septemre 2016 sur mon ancien blogue)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s