Lecture matinale

schémas
Crédit:  Google
Presque tous les matins, après avoir donné à manger à Tobi et Maya, mes petits amis animaux, je prépare mon café, vérifie mon horaire de la journée et je… lis!
Pour moi, un café et un bon livre qui me fait du bien, me fait réfléchir, me fait célébrer la vie et la beauté du monde m’aide infiniment à affronter le flot de mauvaises nouvelles télévisées et les mesquineries humaines qui se produisent régulièrement.
Je fais le plein de beaux mots, de bonnes pensées et de réflexions douces afin de mieux apprécier la vie que je me suis créée. Afin d’accueillir de pied ferme les négatifs que la journée m’enverra en étant armée de beauté, de bonté, d’amour et de sérénité.
Ce matin, j’ai lu ceci et je me suis arrêtée. Je me suis dit: “My God! C’est tellement vrai que je vais écrire sur Facebook et sur mon blogue pour en parler”.
Peut-être quelqu’un y verra-t-il quelque chose qui puisse l’aider aujourd’hui.
Alors voici un texte qui traite des mauvaises habitudes que nous répétons sans cesse et ce, tant que nous ne prenons pas conscience du mal qu’elles nous font:
livre
Crédit: WordPress.com
“… Combien de fois nous arrive-t-il de ne pas comprendre ce qui se passe? Qu’il s’agisse d’une lutte pour le pouvoir qui affecte une relation importante, de l’incapacité de freiner nos dépenses, d’un problème professionnel qui mine l’estime de soi, de la menace d’une dépendance chez nous-mêmes ou chez des proches, ou encore d’une forme inconsciente d’auto-sabotage qui nous précipite d’une crise à l’autre. Peu importe ce qui est en cause. De tels scénarios se produisent chez la plupart d’entre nous et se perpétueront tant que nous n’aurons pas pris conscience du mode de comportement sous-jacent. Peut-être devrions-nous commencer à y prêter attention: il n’est pas nécessaire de revivre toujours les mêmes expériences.
Notre incompréhension découle habituellement de notre incapacité d’interpréter l’expérience extérieure quand elle est retransmise dans notre interphone intérieur. Nous n’arrivons pas à traiter cette information intérieurement. Ce qui se produit dans notre vie extérieure se déroule dans une langue étrangère que nous ne saisissons pas. Alors, ou nous présumons que la manifestation extérieure est la réalité (ce qui n’est pas nécessairement le cas), ou nous devons répéter l’expérience en question jusqu’à ce qu’elle acquière un sens – comme lorsque nous apprenons une langue étrangère en nous y exposant de façon intensive…. “Ce n’est pas vrai que la vie c’est un ennui après l’autre; c’est plutôt un ennui qui ne cesse de se répéter.
rodin
Crédit: pinterest.com.uk
Ces deux paragraphes me permettent de comprendre et être plus empathique envers moi-même et à me sourire quand je me surprends à répéter une habitude, une pensée, une croyance qui me nuit et dont je n’arrive pas apparemment à me défaire “pour le moment”.
Surtout, elle m’aide à me pardonner mes mauvais choix passés. Car j’en ai trouvé la cause, l’origine et ainsi, j’ai pris les moyens et réussi à m’en sortir.
En plus, comme cadeau supplémentaire, elle me permet de cesser de juger l’Autre parce qu’il ou elle n’a pas encore pris conscience de la répétition malsaine de schémas dans sa vie (selon moi).
autre
Crédit:  Blogdecoaching Go
Il nous est tellement plus facile de poser une étiquette immédiatement, de juger le comportement de quelqu’un pour nous rassurer, pour nous convaincre que nous sommes mieux que l’autre que nous lui sommes supérieurs alors que nous avons souvent peur d’admettre que cette situation malsaine pourrait être nôtre si nous n’y prenions garde.
Tellement plus facile que de nous arrêter et de prendre le temps de considérer que peut-être cette personne ne sait pas, n’a pas pris conscience du danger de tel comportement, situation, etc. Qu’elle est prise dans un engrenage.
Plus facile de juger, condamner et de s’en laver les mains que de faire preuve d’empathie, d’ouverture, d’affection fraternelle pour l’autre.
Bon, voilà, je vous l’ai déjà dit: je suis “philosophe” le matin. Passé 9 heures du soir, oubliez-moi pour les grandes réflexions… Le soir, je ne veux pas me casser la tête comme disaient mes ex-belles-soeurs qui, comme je l’ai dit souvent préféraient “parler de la couleur des nouveaux rideaux de douche”! (Voyez-vous, je n’en ai pas fini avec le jugement, moi-même!)
sourire
Bonne journée!

Une réflexion sur “Lecture matinale

  1. Je suis entièrement d’accord avec vos propos. Je m’efforce de regarder au-delà de notre éducation et culture, des étiquettes vite collées dans le front des gens, des clichés, des jugements aisés et biaisés. C’est un travail constant de se débarrasser de ce que les autres ont pensé à notre place.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s