Aimez-vous la musique?

A noter que je suis à transposer mes textes de mon ancien blogue (blogspot) à celui-ci que je préfère.  Alors, voilà, bonne lecture.  Et si vous notez certaines incongruités dans l’apparence des textes, ne vous en faites pas, je suis encore bien néophyte dans le domaine.  Bisous et au plaisir de lire vos commentaires et impressions.

Ce texte date de janvier 2017.

Aimez-vous la musique?
J’ai pensé vous écrire ce soir pendant que mon boeuf bourguignon mijote et avant que mon chéri aille chercher sa maman pour qu’elle partage notre repas.  Et je n’ai pu fignoler mon texte que quelques heures plus tard.
Donc, aimez-vous la musique?

Souvenir de jeunesse.

Mon père, un jour, m’a dit:   » Tu sais, la musique c’est comme la nourriture:  il te faut en goûter plusieurs sortes pour savoir ce que tu aimes vraiment ».  Et il a rajouté:  « Tu dois écouter, goûter, sentir, ressentir  quelque chose au moins trois fois avant de dire que non, tu n’aimes pas! »
Au fond, il me disait de ne pas juger trop vite, d’écouter plusieurs sortes de musique comme je goûtais plusieurs sortes d’aliments avant de décider ce que je détestais et ce que j’adorais.
Il faut dire que dans ce temps-là, je jugeais assez rapidement ce qui était « quétaine » (ringard) et ce qui était « jeune » et « in »,  j’avais 16 ans!  Que voulez-vous!
Quel orgueil j’avais, moi la jeune fille qui pensait tout connaître! Mais je n’étais pas fermée. J’avais une soif d’apprendre aussi grande que le grand Canyon américain.

Ne fut-ce que la musique québécoise folklorique ou les chansons un peu quétaines de l’émission « Jeunesse d’aujourd’hui » laquelle équivalait à « Salut les copains ». Je râlais un peu mais j’étais bien contente de voir mes parents danser leurs set carré, leur reel  ou leur « Paul Jones ».  Et puis mon père s’est mis à apprendre les pas de danse yé-yés pour me les enseigner ensuite… lui, le grand gaillard avec les lunettes en corne épaisse… Je souris quand j’y repense.
La patience que cet homme a eu avec moi!
J’ai évolué avec et grâce à la musique.

Plus tard, j’ai aimé le rock britannique.  Les tounes américaines.  Et mon père, pour nous faire plaisir et varier la musique du temps des Fêtes ou des party de famille, s’est acheté une guitare électrique et il s’est procuré les feuilles de musique chez Archambault.  Son répertoire s’étendait des Baronets,   à Elvis Presley, ou encore Tony Roman jusqu’aux Beatles et d’autres groupes anglais que ma soeur Colette et moi adorions.
Grâce à ses conseils, j’ai réalisé que je pouvais aussi bien apprécier la musique française, que l’algérienne, m’émouvoir sur les airs irlandais, la sitar de Ravi Shankar ou encore  réfléchir sur les paroles de Barbara, Léo Ferré, Boris Vian ou Gilles Vigneault.
La vie est comme la musique:  variée, imprévue, belle, mystérieuse, divertissante, sérieuse, joyeuse ou complètement éclatée.
Ce cadeau que mon père m’a fait me sert encore aujourd’hui.
S’ouvrir à des sons différents, des arômes, des senteurs, des goûts imprévus, cela nous permet de nous ouvrir aussi aux autres tout en étant conscientes que nous avons la possibilité d’exercer notre esprit critique, de ne pas aimer, ne plus vouloir entendre, voir, sentir ou goûter tel ou tel chose.

Evidemment, j’ai durant toutes ces années exploré la musique classique, le baroque, le blues et le jazz noir.
Par contre, j’avoue avoir très peu d’intérêt envers la musique country.  Et j’ai encore plus de difficultés avec l’opéra.  Mais ça se travaille ça!
J’aime qu’on m’ait initiée à différentes  musiques,  qu’on m’ait enseigné à comprendre et aimer la diversité que ce soit au niveau de la nourriture, de la mode, de l’architecture, de l’art mais aussi de mes frères et soeurs humains.
Toutefois, j’ai une grosse réserve:  tout ce qui est extrême, tout ce qui veut m’empêcher ou empêcher mes semblables de chanter, danser, aimer,rire, faire l’amour et écouter de la musique, je rejette. Radicalement.

Conversation:

Et vous?  Quelle sorte de musique préférez-vous?

 
Laquelle résonne dans votre coeur, dans votre ventre, dans vos jambes.  Celle qui vous donne envie de chanter même faux?
 
Aimez-vous les diverses expressions de la Vie ou même des divinités.  Refusez-vous catégoriquement un genre de musique, d’art, d’expression ou d’aliment?
 
J’ai hâte de vous lire.  

 

3 réflexions sur “Aimez-vous la musique?

  1. La musique est une grande affaire pour moi !

    La musique qu’on appelle classique, jamais compris pourquoi tant elle est vaste, variée, diverse, étendue sur des siècles….

    J’ai toujours été fascinée par le pianiste en récital solo qui arrive sur scène les bras ballants, les mains vides, pas de micro, pas de sono, pas de paillettes et peu de lumière. Rien. Et de ce rien va jaillir la beauté, la beauté de 7 notes. C’est miraculeux.
    Alors que j’assistais un autre jour à une fête musicale, je fus tout autant fascinée par la très longue installation de câbles, de sonos, de micros, cela dura bien une heure avec moults tests ….. moults effets larsen, moults branchements très complexes !
    Les décibels envoyés furent à la hauteur et me déchirèrent les tympas ! Je crois bien m’être enfuie ….
    Et pourtant, un orchestre berlozien envoie, comme on dit maintenant, une ballade de Chopin envoie, une symphonie de Beethoven envoie, une sonate de Schubert envoie, un opéra de Mozart envoie, une messe de Bach envoie ….
    Et dire que tous ces gens ont écrit leur chefs d’oeuvre au crayon, à la lumière de la bougie, sans ordinateur, Beethoven a mis 2 ans pour composer sa 9ème. …
    Ça me laisse un peu rêveuse. Nostalgique. Mais ces musiques sont si belles …

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s