Est-ce que je me sens chez moi?

Bonne question!

J’ai, comme beaucoup, vécu sur le Plateau Mont-Royal mais au début de la flambée immobilière des années 80.  Un immeuble quasi centenaire…

Une porte et une fenêtre donnant sur la rue Fabre en avant et une porte et une fenêtre dans la cuisine, donnant sur la cour et les « sheds » en arrière.  Pas de lumière! Pas de clarté!  Un vieil appartement   « corridor » sombre!  De l’ombre, de la noirceur …en voulez-vous,en voilà.

Plus tard, j’ai été propriétaire de mon condo.  Il avait beau être moderne, comme il était situé au rez-de-chaussée, il était sombre sauf pour ma chambre à coucher qui avait une belle grande fenêtre.  La lumière me parvenait un peu tamisée par les portes patio du salon et se rendait avec peine jusqu’à la cuisine à aire ouverte! Cette fois c’était un condo « corridor ».
Bien sûr, je me sentais chez moi dans mon beau condo tout neuf.  Mais, je me suis rendue compte que mes plantes s’étiolaient et que j’avais faim de lumière naturelle.
Au fil des ans et des déménagements, j’ai compris que pour que mon chez moi soit confortable, la lumière est essentiellement mon premier critère.
J’habite maintenant une maison où peu importe la pièce dans laquelle je me trouve, le soleil entre à flots. Donc, j’aime la clarté.  Et j’en ai.
Mon deuxième critère est la chaleur que dégage ma maison.  J’ai maintenant un foyer au gaz propane ce qui contribue à notre confort et lorsqu’on entre chez moi, on sent qu’on est bien accueilli.  Il fait bon y vivre, y prendre un bon repas, y lire un bon livre accompagné d’un chocolat chaud ou tout simplement y passer de bons moments en famille et amis.
Le troisième point important est la beauté.  J’y travaille fort.  Que ce soit des rideaux de dentelle, une jolie nappe ou un couvre-lit qui invite au repos, je trouve essentiel d’introduire un peu de beauté dans notre nid.  Quand je vois un bel objet, je souris.
Récemment, j’ai appris que les Danois pratiquent ce qu’ils appellent le « hygge » et je me suis procuré un livre qui explique ce que c’est.
Le plus drôle c’est que sans le savoir vraiment, mon conjoint et moi l’avions déjà mis en pratique.
Le « Hygge » (prononcer « hou-ga ») fera l’objet d’un de mes prochains articles.
Ma maison est rarement en ordre parfait.  Mes meubles sont usagés; mes fauteuils, mes chaises sont rembourrés et confortables toutefois.  J’ai même une chaise berçante, essentielle pour se sentir sereine.
Quand il fait froid dehors, quand la neige tombe ou que le gel tente de me pénétrer jusqu’aux os, je rentre chez moi et tout de suite, je suis entourée de chaleur, de douceur, de joie à retrouver mon intérieur, ma maison, mon foyer.
 
Conversation:
Et vous?  Quels sont vos critères quand au confort et à la chaleur de votre chez-vous?  Vous sentez-vous chez vous? Vous sentez-vous bien chez vous?
Au plaisir de vous lire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s