La « vieille » et le « p’tit jeune » 

La différence d’âge inversée
Il y a quelques jours, j’ai appris que le candidat à la Présidence de la France, Emmanuel Macron, avait comme conjointe son ancien professeur.  Bon, jusque là, rien de spécial… sauf qu’elle a 25 ans de plus que lui.
Encore là, rien qui ne me dérange.
Mais, paraît-il qu’en France, cela fait la « une » des journaux et des autres média. Qu’on s’en moque allègrement en plus!
Et pourtant, qu’y a-t-il de pire en cette situation que son contraire? Combien d’hommes âgés ont à leur bras une femme qui pourrait être leur petite-fille. Pourtant, personne ne pense à y redire quoi que ce soit.
Objet de blagues salaces et de moqueries
Mais c’est quoi cette tendance que certains ont de se moquer quand il s’agit d’une femme plus âgée que son amoureux? Ou de spéculer sur les raisons qui font que le jeune homme aime une femme de plusieurs années son aînée? Comme si passé 39 ans, nous n’étions plus belles, plus désirables, plus sexy et donc… invisibles avant que d’être mortes!
J’ai déjà lu quelque chose à ce sujet.  Comme quoi c’était contre nature.  Mais contre la nature de qui?????
Bien sûr, on comprendra que les couples dont la femme est beaucoup plus âgée viennent bousculer le désir génétique et souvent inconscient de reproduction de l’espèce humaine.  Si tant est qu’une femme jeune est plus féconde qu’une femme plus âgée.
                                                       (différence d’âge:  31 ans)
Ensuite, il y a le fait que les hommes jeunes en général sont attirés prioritairement par les femmes de leur âge.  Ce qui revient encore à l’aspect reproduction de l’espèce et l’apparence physique de la femme!
Et moi, et moi… et nous?
Alors, pourquoi est-ce que cette situation fait l’objet de mon attention aujourd’hui? Eh bien c’est que j’ai 66 ans et mon conjoint en a 52.  Nous sommes en couple depuis 20 ans.
                                                           Sylvain et moi, en 2007
Je n’ai jamais connu un homme de mon âge qui soit aussi prévenant, charmant, amoureux, sincère et aux petits soins pour moi. Et fidèle!
Quand je l’ai rencontré, je ne voulais rien savoir. Je sortais d’une traversée du désert amoureux et émotif qui avait duré presque quatre ans et je n’avais pas du tout envie de me retrouver en couple.  La plupart des hommes qui s’approchaient de moi étaient mariés ou concubins et voulaient se payer du bon temps sans quitter bobonne.
Comme je ne voulais pas être la maîtresse, la troisième roue du carosse, je refusais tout de suite car je voulais rien mais rien savoir de ce type de relations ou même d’aucune relation amoureuse dans un proche avenir.
Notre histoire
Certaines d’entre vous pourraient penser que je me livre trop facilement ou que l’on pourrait abuser de mes confidences en les publiant librement ainsi.  Je n’en ai que faire.  J’aime qu’on parle des « vraies affaires » sur mon blogue comme ailleurs.
Donc, pour poursuivre:  je le trouvais tellement trop jeune.  Il avait 30 ans et j’en avais 45… je me disais que je n’élèverais pas un deuxième enfant!
Il a réussi à me convaincre lentement mais sûrement.  Durant un an, il fut patient. Il me laissait de petits messages drôles sur mon répondeur.  J’en étais rendue à espérer qu’en revenant du travail, il m’aurait encore laissé un message qui me ferait rire aux éclats! Il était gentilhomme, doux, calme et respectueux.  Et quand nous nous rencontrions, j’oubliais nos âges et j’avais du plaisir à marcher avec lui, à échanger sur un film, une idée ou une musique.  Simplement à parler avec lui.  A l’écouter aussi.  Il a une belle âme et un bon sens des valeurs.
D’être amoureuse et de vivre avec cet homme a été l’une des meilleures décisions de ma vie.
Nos points communs
Comme il est le cadet de sa famille, il a été influencé par les goûts littéraires, artistiques et musicaux de ses frères plus âgés et nous avons donc beaucoup de points en commun.
De mon côté, je n’ai jamais été tranquille. J’étais rebelle, je le suis encore mais un peu plus sage.  J’étais et je suis contestataire depuis les années 68-69.  En 2012, je manifestais avec les étudiants durant le Printemps érable et je retournerai dans la rue si besoin est.
J’aime la musique, le hard rock et même le « metal » tout autant que la musique classique ou les chansonniers.  J’aime danser, rire, chanter (faux).  Je m’habille « jeune et avec goût » paraît-il. Quant à lui, il est plus « sage ». Moins rebelle (en apparence).  Un peu bohème. Serein.
                                                                           En 2017
C’est drôle parce que j’aime le rock et lui est plutôt du genre musique douce, romantique etc.  Je gueule devant la télé quand un politicien dit des faussetés pendant que mon chum écoute le hockey ou regarde une émission de cuistots!
Nous avons les mêmes idées politiques et idéaux sociaux. Les mêmes projets aussi.
Les allusions malveillantes
Au début de notre histoire, j’ai entendu (sans que je le requière) tous les arguments nécessaires pour me mettre en garde.
Quelqu’un m’a dit:  « As-tu pensé qu’il pourrait se tanner de toi et partir dans peu de temps et tu aurais le coeur brisé? »  
 
Et j’ai alors répondu:  « Ecoute, j’en avais un de mon âge autrefois et il est parti sans se retourner. Alors, ça ne pourra pas être pire ».
 
Ou encore:  « Il veut ton cash (ton compte en banque) »  et moi de m’esclaffer:  « Si c’est le cas, il va frapper un noeud! »  (Il se gourre!).
Et la dernière et non la moindre: une compagne de travail, un soir de party de Noël, sachant que j’avais un nouvel amoureux plus jeune que moi m’a fait cette recommandation un peu bizarre:  « Tu ne cruseras pas le barman n’est-ce pas? ».  
J’étais suprise.  Je lui ai dit: « Mais qu’est-ce que tu dis là?  Je n’ai pas du tout envie de flirter avec qui que ce soit!  Pourquoi tu me dis ça? »
Et elle de me répondre:  « Ben… c’est parce qu’il a l’âge de ton chum! » Alors, là, j’étais  insultée…
« J’comprends pas pourquoi tu me dis ça! »  Et elle de me répondre:  « C’est parce que le barman, c’est mon mari! »
Vous voyez le topo?
Comme si j’étais pour bouffer tous les jeunôts sur ma route y compris son mari qui par ailleurs aurait été invisible à mes yeux.
D’autres (des hommes) m’ont poussé quelques remarques avec un regard égrillard et des commentaires évasifs qui laissaient entendre que je devais être bonne au lit pour qu’un  gars de 30 ans s’intéresse à moi.
Donc, vous voyez le genre!
Et mon chum m’a dit que lui aussi avait reçu ce genre de commentaires mal placés.
                                                                        En 2003
Un avantage supplémentaire
Une dernière note toutefois:  Je ne vous cacherai pas que c’est très bon pour mon ego, pour mon estime de moi qu’un homme plus jeune me trouve belle et attirante. Souvent, à mon âge, les femmes sont abandonnées pour de jolies poupées de 20 ou même 30 ans plus jeunes qu’elles.
Alors de savoir que mon chéri ne s’intéresse pas aux femmes plus jeunes et qu’en plus, celles qui attirent son regard sont des femmes matures avec de belles rondeurs… me rassure.
Je pourrais très bien vivre sans.  Mais comme j’ai le bonheur d’être en couple avec un tel homme, j’en profite et je suis bien dans ma peau et dans ma tête.
Conclusion
Donc, nous fêterons sous peu notre 20e anniversaire de vie commune.  Nous sommes à planifier la vente de notre maison et possiblement l’achat d’un nouveau nid pour les années qui viendront.  Nous sommes bien ensemble.  Nous avons traversé certaines épreuves et savons clairement que la vie est faite de moments calmes et de cahots sur notre chemin.  Nous acceptons qu’il en soit ainsi.
Devant mes soubresauts parfois inquiets face au vieillissement de mon corps, mon amoureux me répond qu’il perd ses cheveux et que son corps vieillit aussi.  Et on passe à autre chose…. on continue notre petit bonhomme de chemin ensemble…
Conversation:
Alors, suite à ceci, j’aimerais que vous me donniez votre opinion:  Avez-vous déjà vécu une situation semblable?
Aimeriez-vous avoir un conjoint qui soit plus jeune que vous?
Seriez-vous capable de faire fi des commentaires désobligeants autour de vous?
Etes-vous absolument contre ce genre de couple?
Il me fera plaisir de discuter plus avant sur ce sujet passionnant.
                                                               Jour de l’An 2017

2 réflexions sur “La « vieille » et le « p’tit jeune » 

  1. Sur le couple Macron on a lu des horreurs. Ça me dépasse. J’ai parfois l’impression que les mentalités régressent.
    Quant à nous, nous sommes mariés depuis 1983, on a le même âge. Ça s’est trouvé comme ça. Qui serais-je donc pour déprécier une situation différente de la mienne ?

    J'aime

  2. Bonjour, j’ai eu à une période de ma vie un compagnon plus jeune…il est vrai qu’au début cela me dérangeait un peu parce que je me posais ses questions sur ses véritables intentions envers moi.
    Mais finalement avec le temps, je m’en accommodais bien et je ne voyais plus la différence d’âge.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s