Les petits plaisirs de la vie… 

N.B.:  Au Québec, les ventes de garage, ou encore ventes-débarras sont un événement différent selon les municipalités.  Dès que les beaux jours s’annoncent, les gens ont fait le tri des objets qu’ils ne voulaient plus et les mettent en vente pour des prix vraiment bas afin que les voisins ou les visiteurs se les procurent s’ils en ont besoin.  Sinon, nous les donnons aux organismes de charité  A Montréal, apr exemple, nous pouvons faire des ventes de garage sans problème quand nous en avons envie.  Il n’Y a pas de permis à obtenir ou de dates précises pour les « tenir ».  Par contre, dans d’autres endroits du Québec, il faut respecter les dates précisées par les autorités municipales.  Voici donc, une petite anecdote sur ma randonnée d’aujourd’hui:
Nous sommes allés nous promener dans notre nouvelle voiture et comme chaque année, nous sommes allés faire un tour à St-Jérôme. Parce que cette fin de semaine, c’est comme à chaque année, leur fin de semaine « vente de garage ». Il y en a deux par année: A la Fête des Patriotes (ou de Dollard) et l’autre à la Fête du travail. C’est ainsi pour plusieurs villes des Laurentides, paraît-il.
Il faisait si beau. Les gens étaient aimables, on a placoté, enfin… j’ai placoté pendant que mon chéri regardait ce qu’il y avait à vendre. Ca m’a fait un bien fou.
 
Quand nous allons dans ces ventes-là, j’ai l’impression de renouer avec mes « veillées sur le perron ». Vous savez quand la voisine se met à vous jaser pendant que vous étendez le linge dehors ou que votre mari lave l’auto et que le voisin prend tranquillement une bière avec lui et discute de tout et de rien.
C’est ce que j’aime dans les ventes de garage… On se parle comme si on se connaissait depuis toujours. On rit, on blague. Bref, on renoue avec les voisins… même s’Ils sont d’une autre ville.
Aujourd’hui, ça a même été drôle! Quand mon chum a vu que je placotais avec un couple et qu’il y avait plus loin une autre vente, il est allé chez le voisin…
Mon interlocuteur qui devait bien avoir un 10 ans de plus que moi, m’a dit: Yé parti où votre mari?
J’ai répondu: Ah, bof! Yé parti par là!
Lui: Vous êtes pas jalouse pantoute vous?
Moi: Ben… non! Ca fait 20 ans qu’on est ensemble, faque…
Lui: Ah bon!
Moi: Mais vous savez… y é mieux de pas m’tester!
Nous sommes partis d’un grand éclat de rire.
Puis quand mon chum est revenu, je me suis retournée vers le monsieur:… »Vous voyez, Monsieur, y a pas de crainte: il a un élastique qui me le ramène tout le temps! »
On a éclaté de rire à nouveau et mon chum m’a entouré la taille en riant et disant, comme à son accoutumée: « Bon, bon, bon! »
Voilà, c’était mon beau samedi d’aujourd’hui.
Bonne fin de soirée.

Une réflexion sur “Les petits plaisirs de la vie… 

  1. Les brocantes ou vide-greniers attirent beaucoup de monde, il y a des passionnés; la grande braderie de Lille déplace facilement 2 millions de personnes.
    Mais chaque petite ville a sa brocante à dimension plus humaine, selon ce qu’on cherche on peut faire des affaires, ou simplement déambuler …

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s