Nous accepter telles que nous sommes (suite) 

« …Aujourd’hui, réconcilions-nous avec le passé: avec le corps et le visage que nous avions à la naissance et ce que nous sommes devenues par la suite. Aujourd’hui, accueillons les rides que nous renvoie le miroir, les parties qui s’affaissent et celles qui font saillie au mauvais endroit, les cheveux pas assez ou trop frisés.  Commençons par réciter le chant de louange du poète et maître tibétain Saraha: « Ici dans ce corps coulent les rivières sacrées;  ici se trouvent le soleil et la lune de même que tous les lieux de pélerinage (…) Jamais je n’ai rencontré de temple plus sublime que mon propre corps. »
 
Ce n’est pas si facile d’apprendre à reconnaître et aimer tous nos sanctuaires personnels. Cependant, avant que puisse fleurir l’amour véritable, il nous faut nous accepter telles que nous sommes.  Pas demain ni la semaine prochaine, ni quand nous aurons perdu dix kilos. Rappelez-vous qu’accepter, c’est reconnaïtre la réalité: nous sommes plus grasses que nous le souhaiterions, trop rougeaudes ou trop pâlottes, nous commençons à grisonner, les leggings ne nous siéent pas. Pour la plupart des femmes, ce sont les autres qui sont belles, jamais elles-mêmes.  Pourtant l’Esprit nous a toutes créées pour être des beautés. Ce n’est qu’une fois que nous avons reconnu notre éclat unique que nous pouvons le manifester autour de nous.  Auourd’hui, adoptez ces paroles comme mantra: « Je suis ce que je suis, et ce que je suis est merveilleux. » … »
 
(Tiré de « L’abondance dans la simplicité » de Sarah Ban Breathnach)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s