Nous accepter telles que nous sommes 

Miroir, oh miroir!  Dis-moi suis-je encore belle?
Passé la quarantaine, nous avons souvent la hantise de vieillir, de voir notre corps et notre visage changer.  Nous voudrions arrêter le temps. Nous avons parfois certaines difficultés à nous réconcilier avec l’image que nous renvoie notre miroir.
Sans oublier cette lutte sous-jacente que nous menons constamment face à la perception que la société a de la femme vieillissante.  Comme si passé 50 ans, nous devenions invisibles ou gâteuses. Que soudainement notre rôle de femme change et devient dorénavant l’image de la bonne mémé qui fait de bons petits plats pour ses petits-enfants et qui n’a plus de vie amoureuse ou sexuelle. TABOU!
Alors, on ne la voit plus qu’avec une coiffure identique à celle de toutes les autres femmes de son âge, portant des vêtements informes parce que Oh! scandale!  il faut cacher ses rondeurs qui ne font plus vendre les leggings ou les robes moulantes… Et ça, c’est quand on ne la cache pas carrément.
La jeunesse éternelle?
Et ce, malgré les timides essais dans les revues de mode nous faisant une place minuscule dans leurs pages alors que nous sommes un des plus grands groupes d’âge toutes générations confondues. Les publicistes oublient souvent que les femmes baby-boomers ont un pouvoir d’achat plus grand que les jeunes.
Ou alors, on nous offre à pleines pages des images souvent retouchées de vedettes, de stars qui « ne font pas leur soixante ans », qui ont eu recours au Botox ou autres trucs de chirurgie esthétique afin de cacher leur âge.  Et nous les voyons sur le net, ces images de sexagénaires qui ont un corps de jeune fille et une moue de belle de 20 ans alors qu’elles sont nées en 1960 ou même avant… Alors, qu’elles ont à la maison et sur demande un entraîneur privé, une esthéticienne, un coiffeur, une diététiste. Tous professionnels que la femme ordinaire n’a pas les moyens de s’offrir..
Ce n’est pas pour rien qu’existent des livres, des articles comme:  « S’aimer soi-même », « Comment avoir confiance en soi physiquement » ou encore « S’aimer pour maigrir » etc.  Vous le savez déjà nous faisons vivre toute une industrie des produits de beauté, de la chirurgie esthétique, des programmes amaigrissants, et plus encore. Grâce à nous, ces grandes multinationales font des affaires d’or sur nos faiblesses, nos peurs et nos rêves.
Voilà une des raisons qui m’ont fait créer ce blogue afin que nous nous réconcilions avec notre âge, notre corps, notre peau, notre image, notre vie. Que nous soyions belles, en forme, en santé autant que possible.
Nous sommes différentes
Nous sommes différentes des autres générations de femmes.
Nous avons manifesté, aimé plusieurs hommes, avons travaillé, eu une carrière, une profession, nous avons élevé nos enfants à travers tous les chambardements des années 60, 70 etc.  Nous avons choisi d’être mère ou pas, de nous marier ou de rester célibataire, d’avoir un ou plusieurs amants et nous sommes encore solides et heureuses de vivre car la Vie nous a formées et nous avons appris d’elle.
Alors voilà, mon texte un peu long.  Celui que je vous propose par la suite vient étayer mes idées sur l’acceptation de nous-mêmes, de notre corps, de notre vieillissement.
Bonne lecture. et n’hésitez pas à me faire part de vos points de vue sur le sujet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s