Un journal de gratitude? 

Ce matin, en conversant avec une personne sur l’acceptation de soi, de notre corps tel qu’il est, autrement dit de s’aimer, j’ai pensé qu’il serait sans doute intéressant de vous faire part d’un de mes trucs:  un journal de gratitude.
Possiblement que quelques-unes d’entre vous balaieront cette idée du revers de la main.  Je l’ai fait pendant un certain temps.
Mais, l’idée ne me quittait pas vraiment.  C’était un projet qui était constamment mis de côté car je ne persévérais pas.  La vie m’amenait ailleurs.
Et puis, un jour j’ai commencé à noter deux ou trois choses qui allaient bien dans ma vie, dans ma journée.  Le soir, avant de me coucher, je griffonnais dans un cahier à spirales ce qui m’avait fait du bien dans les dernières heures.
Je me suis mise à observer les petits plaisirs, les joies simples et les gestes anodins que je posais tous les jours en me disant que j’étais « chanceuse » de pouvoir les vivre, les faire, les apprécier.
Je me suis surprise à dire « Merci mon Dieu », « Merci la Vie » et « Merci Denise ». 
Mais, encore une fois, la vie me dirigeait vers autre chose.  Je travaillais, je voyageais soir et matin et l’hiver au Québec étant ce qu’il est, je pouvais être prise dans les transports en commun près de 15 heures par semaine!
Récemment, alors que j’étais aux Galeries de Terrebonne, je suis entrée chez Renaud-Bray (une librairie et boutique cadeaux) et je suis « tombée » sur le livre de Christiane Lacroix intitulé si justement « Merci la Vie ».  Je me le suis procuré sans hésitation.
Tous les jours depuis le 8 mars, journée internationale des droits de la Femme, j’écris cinq choses, gestes, actions, plaisirs, joies qui me sont arrivés durant la journée.  Soit des plaisirs que je me suis fait comme un bon thé rooibos, un café filtre « Verona » de Starbuck ou encore une lecture que j’ai faite.
Ca ne fait pas longtemps que j’ai recommencé à écrire mes 5 mercis à la Vie. Je veux faire le test des 21 jours car  on dit souvent que pour implanter une nouvelle habitude dans notre vie, il suffit de la répéter durant 21 jours consécutifs… Alors, voilà, je pense être fin prête étant donné le bien que me procure l’écriture de mes moments de gratitude.
Alors, mon truc est simple:  si vous voulez essayer, vous pouvez vous procurer un joli cahier et un bon stylo et commencez tout simplement en vous trouvant une seule chose qui vous donne du plaisir dans votre journée.  Appelez-le votre journal de gratitude ou de reconnaissance, comme vous préférez.
Ces petits instants de joie peuvent être aussi simple que le soleil qui brille à votre fenêtre quand vous ouvrez les yeux ou encore, le chant d’un oiseau qui rend votre coeur plus léger.
Vous pouvez en écrire deux ou trois ou plus selon ces beaux instants de votre vie.
Vous avez décidé de vous mitonner votre petit repas préféré.  Votre conjoint ou votre compagne vous a dit que vous étiez belle, que vous aviez meilleure mine aujourd’hui, par exemple.  Ou encore, votre dos ne vous fait pas souffrir aujourd’hui. Tant de possibilités qu’il nous faut voir. Auxquelles nous pouvons nous arrêter pour mieux les apprécier.
Vous qui souffrez dans votre corps, la douleur vous empêche parfois de profiter de petites joies simples. Choisissez de vous arrêter aux moments où une accalmie se fait sentir et appréciez ces instants.  Dites-vous que vous avez encore la chance de voir, sentir, goûter, lire et peut-être même rire parfois. Evidemment, si vous n’êtes pas prête, ne vous forcez pas.  Cela doit vous venir naturellement, spontanément.
Quand notre santé va à la dérive ou qu’on sent que notre énergie n’est plus ce qu’elle était, il faut trouver quelque chose pour nous encourager, pour nous donner le « guts » de faire un pas, de mettre un pied devant l’autre et de remercier la Vie, Dieu ou surtout soi-même d’être là, une combattante, une survivante, une femme forte qui parfois a mal, souffre et pourtant relève la tête et se dit qu’elle va passer au travers.
N.B.:  Chantal Lacroix est une animatrice populaire et bien aimée du public québécois, elle souffre d’une maladie de peau (le vitiligo) qui pourrait l’envoyer se cacher dans un garde-robe pour ne plus en sortir. Et pourtant, voyez comme elle a décidé de combattre et de mener la vie qu’elle voulait malgré ce problème très visible. Elle est un exemple pour nous toutes. Je la salue et vous invite à visiter sa page Facebook. 

 

                                                        Trouvé sur sa page Facebook
Bonne journée.  Bisous et calins pour celles qui en ont besoin.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s