Petit matin, petit brouillard sur ma ville

 

Montréal, sous le brouillard.
Tantôt, lorsque j’ai ouvert les stores de la chambre, la brume s’est offerte à mes yeux. Je ne m’y attendais pas. Les grands érables sur la rue face à chez moi semblaient tout à coup être vraiment entrés dans l’automne de novembre. C’est fou comme le brouillard tout comme la neige ont le don d’estomper les arêtes pointues des maisons, comme pour les adoucir. Un peu comme une photo de femme vieillissante baignant dans une lumière diffuse.
C’est tellement beau. Triste aussi.  Estompé, mystérieux comme dans un film policier des années 40 où l’on entend la voix « off » du narrateur nous expliquer que par un soir d’automne, un assassin courait les rues, terrorisant les citadins etc.
 
 
Bref, (et quand je dis « bref », d’habitude ce n’est pas bref du tout!) je me suis levée le sourire aux lèvres en me disant qu’une autre journée se levait aussi et que j’étais bien heureuse de voir un tel tableau.
Je vous souhaite une belle et bonne journée.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s