2020, la vieille dame et son fils

Cette semaine, en revenant du salon de coiffure, je me dirigeais vers la maison quand j’ai croisé une dame âgée qui était allée chercher son courrier à sa boite postale.Elle m’a regardée en disant: « Pas de lettres d’amour, que des comptes! »

J’ai souri et on a commencé à jaser.

Le sujet est tombé sur l’année 2020 et comme elle avait été mauvaise. Je m’apprêtais à lui parler du dégât d’eau dans ma cuisine et bien sûr de la Covid quand elle m’a dit: »Ah madame, l’année a bien mal commencé pour moi…. Mon fils s’est suicidé en janvier…. C’est moi qui l’ai trouvé et qui l’ai décroché (il s’est pendu)…. Sa conjointe l’a laissé avant les Fêtes et il n’a pas pu le supporter, alors le 19 janvier, il s’est tué. »

Je ne savais plus quoi dire, j’étais bouche bée. J’aurais voulu la prendre dans mes bras surtout qu’elle m’a dit que depuis, il ne se passait pas une journée sans qu’il y ait quelque chose qui lui rappelle son enfant.

Quelle méchante farce que la vie lui a fait: Elle l’a bercé petit bébé et elle l’a pris dans ses bras pauvre corps d’adulte brisé…

Alors, quand je suis tannée, exaspérée du confinement, des restrictions, de la Covid et de tous ceux qui jurent que c’est un complot, je me rappelle la petite dame toute menue, toute pâle qui a dû décrocher son fils mort de chagrin et je me dis que mes problèmes ne sont rien comparés aux siens.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s