Ginette Reno écrit tous les jours. Aujourd’hui, le Doute. 

Tous les jours, Ginette écrit sur sa page Facebook officielle. Et tous les jours je vais la lire depuis bientôt un mois.

Elle nous livre ses réflexions, nous parle de ses amours perdues et déçues… Elle se livre à nous en toute candeur et vérité.
Elle m’a redonné le goût d’écrire.  Je la lis, et je me sens inspirée.
Aujourd’hui, elle parle du doute.
La phrase que je retiens, la phrase assassine:  « Pour qui elle se prend elle »…
Cette phrase, je l’ai tellement entendue quand on voulait me faire taire, me réduire, me laisser entendre que j’étais juste une petite orgueilleuse.  Y en a même un qui un jour m’a dit que je lisais trop, que je réfléchissais trop et que je finirais à l’hôpital psychiatrique (St-Jean-de-Dieu)… Alors voici le texte de Ginette.  Vous en dites quoi?
Le doute 10 juin siesta key
Déjà en écrivant le mot, je doute. De mon côté, j’ai souvent douté. Douté de moi, douté des autres, mais ça c’est normal. Je crois qu’on a tous dans l’esprit une partie qui doute. On ne sait pas d’où l’on vient on ne sait pas où l’on va. De quoi r’virer fou comme disait Scott Peck. Non! je parle du doute qui empoisonne un être humain et qui l’empêche de vivre. J’ai connu des gens qui avaient un pouvoir presque magique de semer le doute. Je crois que le doute est encore aussi fort que la peur.Le doute tue. C’est un sentiment que l’on doit prendre au sérieux. Dans la bible c’est écrit « Dans le doute abstient toi. »J’en ai eu souvent besoin de cette phrase. Une autre phrase qui m’a souvent inspirée. » On reconnaît un arbre aux fruits qu’il produit. » J’ai souvent partagé cette phrase avec mes enfants quand ils choisissaient leurs amis. Je leur disais « regarde comment ils vivent. » J’ai souvent eu de la difficulté à prendre la bonne décision. Justement j’ai eu souvent très peur. Et comme ma mère m’a toujours dit qu’elle ne faisait pas d’erreurs j’ai longtemps cru qu’il fallait que je sois parfaite comme elle. Je ne voulais pas décevoir et mon besoin d’amour était tellement grand. Je ne voulais surtout pas me tromper et pourtant y’a t’il quelque chose de plus humain que de se tromper. J’ai même douté de mes capacités à prendre des décisions.
Donc, parfois je n’étais pas capable de prendre la bonne décision. C’était comme si je ne me donnais pas la permission de faire des erreurs.Je crois qu’il n’y a rien de plus grand que de se tromper et de recommencer. Maudite orgueil!
La peur au moins est le commencement de la sagesse. Si parfois où encore à l’occasion je vérifiais mes doutes.
Quels sont mes doutes?
J’ai tellement douté de moi en tant que femme.Je n’étais pas sûr de ma valeur j’ai du allé vérifier c’est pour cela que j’ai fait beaucoup de dé-marches afin de comprendre qui je suis. Et maintenant j’ai une opinion plus sereine, plus harmonieuse de moi, et surtout plus objective.
J’ai toujours su que j’avais du talent et que j’étais une grande chanteuse. Je n’ai jamais douté de ma voix.
Au début lorsque j’ai commencé à jouer au cinéma j’ai douté aussi et maintenant je ne doute plus je sais que je suis une grande comédienne aussi. Dans le temps ma mère où même quelqu’un d’autre auraient dit « Pour qui qu’elle se prend elle. » Je crois que c’est important de savoir et de se connaître, afin d’être capable de se servir de ses cadeaux, de ses dons, et de ses talents.
Je crois que c’est important pour réussir dans la vie quoi que se soit. Il faut être capable de faire les petites choses avant de faire les grandes. Quand je parle des petites choses je vous explique :Léon Bernier mon directeur musical me disait que Einstein était pas capable de faire les petites choses oui mais lui c’est pas pareil c’était un génie pas moi.
Mes doutes sont-ils vrais? 
Mes doutes sont-ils faux ?
Mes doutes sont-ils fondés sur une base solide ou irréel?
Bonne chance et ne doutez plus.
A demain Ginette
 

3 réflexions sur “Ginette Reno écrit tous les jours. Aujourd’hui, le Doute. 

  1. journalgene

    Pourquoi Ginette écrit sur Facebook, un endroit si malsain ? C’est chouette de lire les doutes. Ils sont sains. Faut juste qu’ils ne traînent pas trop dans le cerveau, c’est du poison et en général vient de l’enfance, du vécu ou de personnes qui peut-être nous veulent du bien 😀😀😀😀😀
    Je me marre, qu’elles regardent dans leur propre assiette comme on dit en Belgique et en France où j’habite, qu’elles balaient devant leur porte.

    J'aime

    1. J’écris tous les jours sur Facebook et la plupart des femmes qui lisent mon blogue en sont informées par ma page Facebook concernant ledit blogue. Je ne crois pas que Facebook soit malsain. C’est un outil de communication. Et on y retrouve des malotrus comme des gens respectueux. Il s’agit de ne pas tout mettre dans le même panier. Merci de me lire.

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s