Journal de confinement pour les prochains 28 jours.

Le 1er octobre 2020

Aujourd’hui, je commence mon journal de gratitude. Pourquoi? Parce que je veux tirer le plus de positif possible de cette période éprouvante.

Donc;

Aujourd’hui, je suis reconnaissante d’être née le 14 avril 1951. Ce qui m’a permis de vivre au Québec, de connaître et de recevoir un enseignement scolaire et catholique qui m’a permis d’asseoir mes valeurs pour le reste de ma vie.

Grâce à cette période, j’ai aussi vécu la Révolution tranquille et la « libération » des femmes. Ce qui a fait qu’arrivée à l’adolescence, beaucoup d’interdits ont pris le champ et que j’ai pu expérimenter ma sexualité, ma liberté et mes droits pleinement et ce, grâce à celles qui m’ont précédée et qui ont lutté pour que j’ai une vie riche et le plus heureuse possible.

Je suis née et ai vécu dans une période riche artistiquement, que ce soit en musique, en art, en danse, en théâtre, en idées nouvelles, en livres inspirant ou carrément dérangeants. J,ai profité de toute cette explosion planétaire de talents divers.

Et puis, la chance de connaître plusieurs qualités d’êtres humains aussi.

Je suis heureuse d’arriver à 69 ans et d’avoir une expérience de vie heureuse en général et très instructive et évolutive en particulier.

Le 2 octobre 2020

Aujourd’hui, je suis reconnaissante d’avoir la santé physique et morale, psychologique etc pour pouvoir vivre pendant cette période tumultueuse.

Je pense sincèrement que ce sont les épreuves et difficultés passés qui m’ont forgé cette force de caractère que j’ai.

J’ai appris à me défendre enfant, à persévérer, à être fidèle et constante. A faire ce que je dois faire et ne pas considérer que tout m’est dû.

A voir les gens tels qu’ils sont et non pas seulement les préjuger à travers le prisme de mes opinions.

Le 3 octobre 2020

Je suis contente d’avoir un esprit critique, un bon jugement et que je ne tombe plus dans le panneau des manipulateurs. Je les vois venir de loin maintenant.

Actuellement, il y a trop de faux prophètes qui nous jouent dans la tête. Alors, je laisse couler et m’oriente vers le positif.

Elle adorait les animaux, surtout les chiens.

Le 4 octobre 2020

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de naissance de ma soeur Diane. Partie trop vite. Je suis privilégiée de l’avoir eue dans ma vie. Elle avait bon coeur, généreuse, excessive mais constante et fidèle en tout.

Elle a beaucoup souffert et je l’ai aidée comme j’ai pu. Merci ma soeur d’avoir été là dans mes pires moments.

Elle me manque. Alors, je pense à elle aujourd’hui.

Diane, du haut du Ciel, veille sur moi pour que je sois une bonne humaine. Love.

Diane, est celle qui tient la petite poupée à gauche.

Le 5 octobre 2020

Hier, Maya, ma petite chatte grise toute douce et câline a… attrapé une petite souris dans notre cour arrière. J’étais fière d’elle mais en même temps, pour une fois, je ne voulais pas aller lui ôter le petit animal de la gueule.

Finalement, c’est mon conjoint qui s’est dévoué.

Alors ma gratitude aujourd’hui va à mon chéri, véritable chevalier des temps modernes qui m’a épargné la triste et dégoûtante tâche. Suis donc contente de mon chum, de ma chatte Maya… mais surtout d’être en santé malgré la pandémie.

Ce pourrait être Maya!

Le 6 octobre 2020

Ce matin, deux joies dans ma vie. La première, mon fils m’appelle et on a jasé un bon 20 minutes et ça me fait toujours plaisir de l’entendre. Nous avons parlé de tout et de rien et bien sûr de la 2e vague qui nous fait « suer ». Mais bon. On s’adapte.

La deuxième joie: nous irons chercher mon petit épagneul tout noir la semaine prochaine, pour le moment, nous avons décidé de l’appeler Mahdi. Parfois, il arrive que lorsqu’on voit la petite frimousse pour la première fois, on décide de changer de nom.

Nous avons tellement hâte.

Il faudra lui acheter une petite laisse et de la nourriture. Nettoyer la cage et la préparer pour ses premières semaines avec nous.

Du plaisir dans ma vie. Ce petit ami mettra un peu de beaume sur notre confinement!

Le 7 octobre 2020

Aujourd’hui, c’est la fête de mon grand-père maternel, Napoléon Pauzé. Né en 1898, marié vers 1925, décédé en 1965.

Je suis contente de l’avoir eu dans ma vie car c’est lui qui m’a donné le goût d’apprendre, la curiosité intellectuelle et aussi le respect de la Nature, des animaux et des humains.

C’est aussi la fête de ma deuxième maman, Yvette Coulombe-Pelletier, grâce à qui j’ai eu la chance de vivre une adolescence normale, comprise, aimée, acceptée et ce, par toute la famille. Elle a pris la relève de ma mère biologique qui était trop malade pour prendre soin de moi et de mes frères et soeurs.

Je suis contente et ravie d’avoir eu dans ma vie des anges pour m’aimer, me guider, me montrer le chemin et faire de moi un être humain généreux et confiant.

Le 8 octobre 2020

Ma reconnaissance va à ces courageux indépendantistes qui ont secoué le Québec dans les années 70.

Le 9 octobre 2020

Aujourd’hui, je suis reconnaissante parce que j’ai eu de l’énergie suffisamment pour avoir le « goût » de faire mes tâches ménagères. Les deux-trois derniers jours passés, j’étais un peu prise de paresse, surtout quand il faisait gris ou qu’il pleuvait.Et puis, je suis aussi reconnaissante envers mon grand-père maternel qui a éveillé mon intelligence, ma curiosité et qui m’a fait confiance alors que j’étais toute petite.Finalement, ce soir, je regarde la course à la chefferie du PQ en espérant que Frédéric Bastien sera élu. Nous sommes chanceux de vivre au Québec. Nous ne nous en rendons pas compte assez souvent.

Bonne soirée gang.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s